Mestre & Blatgé?

Voilà qui fera certainement causer… cette magnifique auto, de 1,67 m de long est elle un MEB ou alors une auto fabriquée artisanalement par de judicieux et habiles professionnels?

Vous remarquerez que cette «skiff» est une biplace latérale, équipée d’un frein à main à crémaillère. Montée sur des pneus gonflables, elle est dans sa robe d’origine (sa carrosserie était démontée pour la repeindre moderne!) et a traversé le temps jusqu’ici sans trop de mauvais usages…

Voiture d’un enfant de «riche marchand de cuirs» du Nord de la France, cette auto a été laissée lors de la vente de la maison qui l’abritait depuis toujours. Beau cadeau qui aujourd’hui a rejoint ma collection.

Le «découvreur» lui a remis un pédalier contemporain, dans l’esprit des chaînes Vaucanson, qui ne la dénature pas.

Voilà bien que dès la création de l’automobile, l’enfant souhaite comme Papa avoir sa propre voiture et s’il vous plaît plutôt ressemblante!

Pas de problème, à partir du moment où vous êtes riches, que les allées de la propriété sont suffisamment stabilisées, il suffit de passer commande aux différents corps de métiers tels charrons pour le travail du fer, menuisiers pour la partie bois, sellier etc… Et voilà mon fils, ta voiture est avancée!

Attention tout de même à la hauteur des roues déplaçant ainsi le centre de gravité un peu trop haut et lorsque vous tournez… et boum, ça se renverse!

Volant bois, queue de vache pour se diriger, poire de Klaxon, quelques phares acétylène et en route. Comme le dira André Citroën quelques années plus tard, les 3 premiers mots que doit connaître un enfant sont «papa, maman et… Citroën». Tiens, tiens, ne serait ce pas là une notion de marketing, de merchandising…?

Regardez aussi

Follow me on Instagram