Mini Alpine Renault A220

Cette mini Alpine Renault a été fabriquée en 1968 par la société DOG*/CIJ de Monsieur Broual, sur commande de l’usine Renault Course à Dieppe. Elle devait initier les jeunes aux modèles Renault lors du 55e salon de l’auto en 1968, porte Maillot.
(*DOG = Diffusion d’Outillage Général)

Longue de 2,66m, présentant 104 kg à la pesée et habillée d’une coque en fibre sur un châssis (numéroté) tubulaire en acier, cette voiture de course fut produite à 58 exemplaires uniquement. (Ou sont les autres?…)

Mue d’un moteur JLO 75cm3, elle peut atteindre les 50km/h. Son démarreur est électrique et son refroidissement par turbine. Elle possède un pédalier réglable permettant même à des adultes de pouvoir la piloter.

L’usine Renault avait imposé que le maximum de pièces de la marque soit utilisé. C’est ainsi que crémaillère de R16, triangles de suspension de R8, démarreur de R4 font la part belle. Les roues coulées en alpax sont spécialement conçues pour cette auto.

Elle devait concurrencer les voitures produites par Francis Mortarini telles les Ford GT40 et Ferrari 330 P2 équipées aussi d’un moteur JLO.

Le pilote pénètre dans l’auto en soulevant le toit ouvrant par charnières.

Celle-ci est entièrement d’origine, dans sa couleur «bleu france». Des bulles de phares la ré-équipent maintenant (bulles d’Alpine A110… bien sûr!)

Sortie de garage… poussières et autres salissures l’habille… comme on aime les découvrir.

Et oui, un adulte peut y pénétrer!… à l’image au dessus de François Cevert et Jean Pierre Beltoise ou encore Henri Pescarolo…

Regardez aussi

Follow me on Instagram