Euréka Panhard & Levassor Grand Grix

Elle apparaît là comme un félin aux aguets, ses couleurs d’un feu craché par un dragon lui offrent cette puissance animale… la rendant invincible.

Cette somptueuse Euréka Grand Prix à calandre Panhard & Levassor (frappée au châssis de juillet 1935 sous le numéro 455) représente LA voiture à pédales dont tous les enfants rêvaient dans les années 1930: la plus racée, la plus rapide, la plus belle (… et certainement la plus cher!).

Construites pour des pilotes d’élite seulement à quelques 650 exemplaires, toutes versions de calandre confondues (voir Euréka course grand prix à calandre Bugatti), Panhard & Levassor a accepté de fournir quelques calandres et mascottes de radiateur pour équiper ces modèles d’exception. (voir également Euréka Panhard & Levassor côte à côte)

Dotée d’un mécanisme de propulsion complexe et très ingénieux, elle remportait toutes les courses et était la plus performante (à ma connaissance et après recherche aucun record de vitesse n’a été mesuré… dommage !).

Ses freins sur tambour métallique commandés par un des 2 leviers équipent les 2 roues arrière assurant ainsi un freinage puissant. Le deuxième levier, lui, sert de débrayage.

Son système de direction, à crémaillère, lui offre une précision de conduite.

Celle-ci est équipée en options de 2 phares, peinture bicolore, roues nickelées et roue de secours.

Vous remarquerez cet élégant détail sur le volant avec la commande d’accélérateur et d’avance, apportant une touche de réalité supplémentaire à nos jeunes pilotes.

Elle fut minutieusement restaurée dans les années 80.

Asseyez-vous devant ces photos, prenez le volant et régalez-vous !

Regardez aussi

Follow me on Instagram